Quelques rayons

J’ai repris le vélo depuis quelques mois de manière un peu plus régulière, habiter une ville plus plate et relativement bien cyclable1 m’a certainement aidée à m’y remettre. Par rapport à mes premières victoires en 2015, il y a des choses qui ont changées ; je commence à voir les progrès.

Je m’amuse beaucoup plus à vélo qu’avant et chaque trajet même anodin me remplie de joie. D’ailleurs, depuis mon village croate d’où je vous écris, l’absence de vélo me manque énormément.

J’ai moins peur2, car j’ai un peu plus d’expérience et la tête pleine des conseils de cyclistes plus chevronné·es ou passionné·es3. J’hésite moins à m’imposer sur la route : me mettre au milieu lorsque la place pour doubler ne suffit pas par exemple, n’en déplaise à certains automobilistes.

Il y a également plus d’infrastructures pensées pour les cyclistes et lorsqu’elles sont bien conçues et efficaces, c’est extrêmement agréable. Le Brompton est un petit vélo qui rend particulièrement sensible à la qualité des revêtements. Mon postérieur apprécie !

J’ai participé à ma première convergence vélo et c’était un très bel événement, joyeux et revigorant. Même si je n’étais pas toujours très à l’aise dans la foule de vélos, j’en garde un très bon souvenir. Rouler place de la Concorde en toute sécurité, devant les voitures ébahies de voir autant de vélos, quel pied ! Après une telle journée, on se prend à rêver d’une ville sans voiture ou presque4.

Jai acheté une sonnette dont j’aime tellement le son que je me réjouie à chaque occasion de l’utiliser. C’est un petit détail, mais ça égaie tant mes trajets.

Autre accessoire qui a changé ma pratique, le support pour fixer le téléphone et enfin ne plus me perdre à vélo ! J’ai pris un support Quad Lock adapté au cintre M du Brompton et c’est parfait !

Objectif pour la rentrée 2019 et l’année 2020 : rouler beaucoup plus au quotidien5, apprendre à entretenir et réparer un vélo et me lancer dans des randonnées6.


  1. Même si Versailles se targue de son bon classement FUB, je trouve qu’il y a encore énormément d’efforts à faire pour rendre la pratique du vélo encore plus agréable et surtout efficace. Voir les retours recensés par l’association VéloVersailles (PDF inaccessible malheureusement)

  2. J’envisage tout de même de prendre quelques cours à la rentrée dans une vélo-école pour gagner encore en assurance (et enfin, apprendre à lâcher une main pour signaler que je tourne…). 

  3. Difficile de ne pas penser à l’enthousiasme communicatif de Sacrip’Anne en vélo

  4. La voiture est évidemment indispensable pour certaines personnes (je pense notamment aux personnes handicapées). À noter qu’il existe des vélos adaptés au handicap. 

  5. L’inconvénient du télétravail, c’est que je sors beaucoup moins de chez moi. J’espère réussir à caler des pauses vélos dans mes journées. 

  6. Même si je suis très attachée à mon Brompton (baptisé Abeille), je lorgne sur un VSF Fahrradmanufaktur, suite aux bons conseils de Julie (@AupresDeMaSelle sur Twitter) pour m’accompagner sur les chemins où le Brompton et ses petites roues sont trop tape-cul à mon goût. 

Ajouter un commentaire

Lire la politique de confidentialité.
Les champs obligatoires sont marqués d’un astérisque *.

Les commentaires peuvent être formatés avec la syntaxe Markdown Extra.

M’écrire

Vous pouvez également m’envoyer un mail si vous préférez.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://bribesdereel.net/trackback/467