Mot-clé - je soigne mon inculture

Fil des billets - Fil des commentaires

Economie, Lordon et Spinoza.

Hier soir, après mon billet, j’arrivais pas à dormir. Ou plutôt, j’avais pas envie. Alors, je suis allée sur ma nouvelle came, Arrêt sur images. Me suis bien marrée avec la chronique de Didier Porte sur l’émission de télé-réalité politique parce que mieux vaut en rire qu’en pleurer. Je ne me sens  […]

Lire la suite

Antonin Dvořák, Le Jacobin au Théâtre national (Narodní divadlo)

Mon université regorge de belles surprises et outre le club de cinéma, j’ai découvert que nous avons la chance d’avoir un club Erasmus très actif qui se charge de réserver des billets de ballets et d’opéra pour tout étudiant intéressé à des prix incroyablement accessibles. L’Opéra… Hier, pour la  […]

Lire la suite

Rok dábla (L'année du diable), Petr Zelenka

Year of the Devil

Le club de cinéma tchèque de ma fac d’accueil propose chaque semaine une séance de cinéma gratuite. Un chouette moyen, outre la bière, pour découvrir la culture tchèque. Je ne sais pas si je tiendrai le rythme - surtout que j’ai toujours un mal fou à écrire sur un film - mais je compte écrire un  […]

Lire la suite

Jouer avec la matière

Expo Edo Murtic

Mes a priori sur l’art contemporain remontent à mes cours d’art plastique de collège lorsque j’ai découvert, par l’intermédiaire d’une prof excentrique et tyrannique, le travail de Marcel Duchamp ; souvenir traumatique qui longtemps m’empêcha d’entrer dans un musée d’art contemporain sans penser sarcastiquement à un urinoir ou à une roue de vélo sur un tabouret qu’un imposteur, habile rhéteur, avait décrétés œuvre d’art.

Une vaste imposture, semblable à celle des deux escrocs du conte d’Andersen, Les habits neufs de l’empereur ; voilà ce que je pensais encore récemment. Je n’ai pas eu de révélation depuis mais j’ai appris à mettre mes préjugés de côté, bannir la phrase « N’importe qui aurait pu faire la même chose… », chercher à comprendre l’intention de l’artiste et/ou laisser mes sens l’emporter sur la raison. C’est donc avec une curiosité non feinte que je suis rendue à l’exposition d’Edo Murtić, artiste peintre croate, au musée d’art contemporain de Zagreb.

Lire la suite