Dernières nouvelles

27 juillet 2018

Kupka : émotions colorées

L’émotion que l’on ressent lorsqu’on se trouve devant une peinture a sans doute été étudiée et décrite par de nombreux philosophes et historiens de l’art. Elle a peut-être même un ou plusieurs noms. Tout ça, si je l’ai su un jour, me semble appartenir à une vie si lointaine.

Il y a aussi ce saisissement lorsqu’on découvre soudain une œuvre qu’on pensait connaître à travers sa reproduction me surprend et m’enchante à chaque fois. Je me rappelle encore très clairement de ma rencontre avec La Laitière de Veermer dont je n’imaginais pas le tableau si petit.

Image : Grand nu. Plans par couleurs, František Kupka

Il y a des affinités qui ne s’expliquent pas sous peine d’en détruire l’évidence mystérieuse. L’œuvre de Kupka en fait partie et m’émeut particulièrement. J’admire également le parcours de l’artiste et sa quête artistique, créative et philosophique. Les sens et l’esprit sont ravis.

Image
Image : Plans par couleurs, František Kupka

J’aurais pu rester longtemps à contempler ses peintures qui m’ont captivée. Les couleurs utilisées, le mouvement et la vie qui en résultent ne peuvent être capturés par une reproduction.

Les couleurs jouent dans nos sensations comme autant d’états de lumières.

La Création dans les arts plastiques, c. 1910-1913
Image
Image : Le rêve, František Kupka

Faute de pouvoir y retourner, j’ai dévalisé la boutique pour me consoler.

Courrez voir cette exposition avant qu’elle ne ferme dans quelques jours, vous ne le regretterez pas.


Commentaires

1. Le 28 juillet 2018, 08:48 par Franck

« Il y a des affinités qui ne s’expliquent pas sous peine d’en détruire l’évidence mystérieuse », exactement et je me souviens d’avoir été littéralement scotché — du genre à vouloir rester des heures à l’admirer — devant « Les tournesols » de Van Gogh à Londres, alors que je ne suis pas spécialement attiré par ce genre pictural ; ça ne se commande pas et c’est rudement bien !

2. Le 28 juillet 2018, 16:40 par Llu

Oui !

J’adore ce sentiment et le fait qu’il soit complètement indépendant de tout savoir érudit.

Je trouve souvent les musées mal conçus pour ça. Il est rarement possible de s’asseoir pour admirer l’œuvre qui nous a scotché.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

1. Le 28 juillet 2018, 08:22 par Bribes de réel

Kupka, l'abstraction tchèque

Il me semble ne vous avoir encore jamais saoulé (je cherche vraiment à vous enivrer avec n’importe quoi) avec mon irrationnel engouement pour les noms commençant par K. La généralisation est un peu cavalière étant donné qu’il n’y en a pas pléthore – je...

URL de rétrolien : https://bribesdereel.net/trackback/430

Fil des commentaires de ce billet