To sidebar

31 août 2017

Derniers jours

Les longues et nonchalantes journées d’été s’étiolent inexorablement. Soudain août s’achève déjà, emportant avec lui la torpeur estivale.

Mon autre vie, mon quotidien, se rappelle à moi. Il faut songer à rentrer. Le cœur un peu plus lourd chaque année depuis cette double prise de conscience il y a dix ans que mes deux vies, croate et française, s’éloignent peu à peu malgré mes efforts et que la part croate se réduira certainement un peu encore au fil des années. Alors je multiplie les allers-retours, mais ça ne suffit pas à adoucir cette mélancolie secrète que je dissimule à ma famille.

À chaque fois, la fermeture de cette parenthèse croate que j’associe intrinsèquement à l’été (et inversement, il n’y a véritablement d’été que s’il est passé en Croatie) est une déchirure que je comble de larmes une fois dans la salle d’embarquement.

Je n’ai pas les mots pour exprimer, avec justesse, l’amour que je ressens envers ce petit bout de village familial, l’Adriatique et ces montagnes qui m’entourent et gardent précieusement les souvenirs que je leur ai confiés.

Aussi m’en vais-je les contempler, encore tant que je le peux, sous les étoiles.

Commentaires

1. Le 1 septembre 2017, 08:48 par Sacrip'Anne

Savoure, savoure. Bisous

2. Le 9 septembre 2017, 21:34 par Llu

Bisous itou <3

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://bribesdereel.net/trackback/416

Fil des commentaires de ce billet

© Bribes de réel, after the WP Dusk To Dawn theme Propulsé par Dotclear