Bribes de réel

Des faits secondaires

Badminton, ballet, boulot[1]. Surtout boulot. Et à fond. Le boulot. Un peu trop.

Je ne me plains pas, je vis une aventure professionnelle passionnante avec des collègues formidables et que j’aime. J’en oublie juste parfois que je n’ai pas de corps de rechange et que ça serait con de m’user prématurément. Déjà que bon…

Puisque j’en suis à évoquer mon corps déjà un peu défectueux, côté endométriose, la bête est belle est bien endormie au prix de quelques effets secondaires à peu près sous contrôle désormais[2].

Je finis l’année presque épuisée au ralenti.

Un réveillon à l’Opéra de Paris pour revoir le Lac des Cygnes[3]. Et comme l’an dernier pour La Bayadère, c’était « wahou, grand sourire heureux et étoiles dans les yeux, sautille et tourne sur elle-même », au rythme de la danse des petits cygnes. Effet secondaire contre lequel on ne vous met pas en garde, vous risquez fort de rentrer chez vous en fredonnant les différents airs du ballet.

Un voyage dans l’espace, les étoiles et la poésie avec Les Seigneurs de l’Instrumentalité de Cordwainer Smith, la très belle découverte SF, que je dois à mon collègue Jean-Pierre.

Et beaucoup de repos.

Notes

[1] Et récemment Babbel par intermittence grâce à Vi <3

[2] J’utilise une application, Clue, pour gérer et c’est plutôt fiable. Ça permet d’anticiper les crises d’angoisse et les soudains états dépressifs liés, d’après mon observation empirique, à mon SPM, depuis que je suis sous traitement hormonal. Quelle merde quand même !

[3] Magie de Noël ou meilleure distribution, c’était très supérieur à l’avant-première Jeunes.

une réaction

  1. de la souris - 27/12/2016, 16:56

    1

    Tellement contente que le Lac ait pu soulager ta fatigue par des étoiles sur scène et dans les yeux ! Repose-toi bien !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.