Contenu

Opération : bonheur durable

Pour mieux comprendre, lire d’abord le premier épisode Endométri(ch)ose.

J’espérais que le chirurgien m’annonce une bonne nouvelle, une troisième option qui serait facile et efficace, tout en sachant très bien que je n’aurais le choix qu’entre :

  1. laisser le bordel interne en paix pour l’instant et continuer à essayer des traitements hormonaux pour calmer les douleurs (sans réussir à les arrêter) et empêcher l’endométriose de s’aggraver ;
  2. opérer pour être durablement débarrassée avec comme contreparties (ça serait trop beau sinon !) : une hospitalisation, un arrêt d’un mois et les éventuelles complications d’une opération.

J’ai opté pour la solution terrifiante, chiante et désagréable sur le coup, mais qui me donne l’impression d’avancer et me semble être la meilleure pour un bonheur durable.

Rendez-vous en avril pour vous annoncer, j’espère, le bonheur que c’est de ne plus avoir mal quotidiennement :)

7 commentaires

1

Choix cornélien, que je comprends très bien, on y va jamais de bon cœur (pouf pouf) !

Bon courage et plein de bises pour l’attente d’ici la résolution définitive.

Franck

Le 15 janvier 2016 à 21:32

2

Comme Twitter déconne, pas pu te répondre par son truchement. J’attends que tu me donnes les dates de ta convalescence et le lieu pour que je puisse passer te voir…! Toute ma petite tribu te salue (Béatrice est à côté de moi). Bises de nous tous ! JC.

Urbanbike

Le 15 janvier 2016 à 21:54

3

Toujours des choix difficiles ! Bon courage à toi Et pis je rajoute plein de bises à ceux de Franck ;-)

Gilsoub

Le 15 janvier 2016 à 22:07

4

Tout mon soutien, bravo pour ton courage de prendre les choses en main et d’en parler pour les autres. Des bises !

le roncier

Le 15 janvier 2016 à 23:04

5

Bravo d’avoir pris la décision, c’est souvent le plus difficile ;) Et vivement un printemps léger et sans douleurs !

Sacrip'Anne

Le 16 janvier 2016 à 10:37

6

Quelle chouette perspective, tout de même, que d’être définitivement débarrassée de ces douleurs !

Krazy Kitty

Le 18 janvier 2016 à 08:15

7

@tous : Des bises tout plein !

@Franck : Pouf pouf :D Pas vraiment d’hésitation à vrai dire, au départ, je voulais même pas entendre parler de la solution 1, j’étais fixée sur la solution la plus radicale. C’est le chirurgien qui m’a convaincue d’essayer la première.

@Gilsoub : Merci !

@leroncier : Merci :) Je ne sais pas si c’est du courage en fait. Je suis juste exaspérée par la maladie et j’ai envie d’en parler autour de moi en me disant que ça peut éventuellement aider quelqu’un, tout en m’ôtant un poids.

@Sacrip’Anne : Oui, vivement !

@Krazy Kitty : Oui, hein ! J’ai hâte. Après, c’est pas miraculeux non plus, peut-être qu’il restera des douleurs résiduelles et cette saloperie peut se manifester à nouveau. Pour l’instant, je n’y pense pas (trop) et je me concentre sur cette chouette perspective d’être débarrassée pour un bon moment !

Llu

Le 19 janvier 2016 à 14:01

Ajouter un commentaire

Vous pouvez écrire vos commentaires au format Markdown Extra.

Fil des commentaires