Contenu

Petites victoires à vélo.

Cycliste maladroite, (de moins en moins) trouillarde et encore inexpérimentée1, j’ai toujours envié ces cyclistes qui semblent glisser et voler sans effort et avec insouciance sur leur monture.

Il a d’abord fallu apprivoiser mon Brompton2 :

  • impossible de le plier déplier en 5 secondes comme le vendeur, pourtant c’est si simple sur la vidéo (et pour mon copain),
  • plusieurs chutes dues à mon inexpérience (et à ses roues de 16 pouces) qui m’auront appris à :
    • me méfier des bordures de trottoir trop hautes3, surtout quand on ne savait déjà pas les franchir avec un VTT,
    • bien faire attention à avoir ma roue bien perpendiculaire au rail de tram.
  • Au secours, comment on passe les vitesses déjà ?!

Ensuite, affronter ma trouille complètement démesurée :

  • en descendant la côte de Chaville entre 25 et 30km/h : Gniii ! Je vais trop vite, je vais perdre le contrôle et mouriiiir4 ! ;
  • lorsque le feu rouge passe au vert : Argh, je vais jamais réussir à remonter sur mon vélo et les voitures derrière vont me rentrer dedans ! ;
  • lorsqu’une voiture me double : Trop près, trop près, trop près ! ;
  • lorsque j’aperçois le moindre changement de niveau ou ces machins qui empêchent les deux-roues motorisés de passer.

Je suis toujours pas très douée avec mon vélo, mais je compte mes petites victoires :

  • Vélizy - Chaville-Vélizy - 5.4 km A/R5 ;
  • Vélizy - Chaville Rive Droite - 8 km A/R5 ;
  • Vélizy - Bibliothèque François Mitterrand - 19 km ;
  • Vélizy - La Celle Saint Cloud - 20.2 km A/R.

Je ne désespère pas, un jour, je serai complètement à l’aise en à vélo !


  1. Un jour, je vous raconterai ma folle épopée en vélo avec une amie (qui détestait faire du vélo et déteste encore plus depuis) sur l’île de Hvar. 

  2. Un vélo pliable qui fait fureur auprès des gens que je croise, soit qu’ils le trouvent drôle, Oh, un vélo de clown !, pratique, Ça doit être sacrément pratique dans les transports en commun ! (oui, ça l’est !), ou étonnant, Regarde, regarde, comment il se plie, c’est fou !. Si ça vous intéresse, je vous recommande urbanbike, le blog de Jean-Christophe Courte et le Bromptonforum qui est une véritable Bible. 

  3. Ce jour là, je ne sais pas ce qui m’a pris, moi qui m’arrête d’habitude à chaque fois, j’ai cru que j’allais survoler ça super facilement… En mode, I believe I can fly

  4. La première fois que j’ai dépassé 30km/h en voiture, je trouvais aussi que j’allais trop vite ^^’ 

  5. en réussissant à monter la côte sans m’arrêter 

Ce billet est accessible à l’adresse suivante :
https://bribesdereel.net/post/2015/03/22/velo-histoires

3 commentaires

1

Tes petites victoires me rappellent beaucoup les miennes à longboard :

  • je n’en suis pas encore à passer une bordure de trottoir (un jour peut être !) mais j’arrive maintenant sans peur à passer une section où le “sol change” (tu sais, où ça passe d’un vieux goudron à un nouveau goudron, et donc le sol n’est pas entièrement plat parce qu’il y a une petite fissue et donc ça fait peeeeeur !)
  • j’arrive à passer devant les écoles la tête haute (ces écoles, remplis de gamin•e•s 4 fois plus jeunes que moi mais qui savent rouler eux)

Je fais encore beaucoup de très petit trajets (1km A/R…) mais pour le moment, mais j’ai quand même quelques petites victoires à mon actif : mon plus bel exploit reste la nuit où j’ai délibérément laissé passer le dernier métro en me disant “Pas de soucis, je rentre en longboard ! “. J’ai mis 40min à faire mes 5km en longboard alors que 25 auraient probablement suffi en vélov, mais la fierté de l’avoir fait n’a pas de prix !

Contrairement à toi, je ne sais pas encore si je serais un jour complètement à l’aise en longboard, mais je ne manque pas de m’autocrongratuler à chaque trajet parce que c’est difficile !

annso

Le 29 mars 2015 à 16:03

2

(Zut, mes listes apparaissent bizarrement !)

annso

Le 29 mars 2015 à 16:04

3

tu sais, où ça passe d’un vieux goudron à un nouveau goudron, et donc le sol n’est pas entièrement plat parce qu’il y a une petite fissue et donc ça fait peeeeeur !

Ouii ! Ça me faisait peur aussi, à tel point que je m’arrêtais… :D

la fierté de l’avoir fait n’a pas de prix !

Oui, c’est vraiment grisant comme sentiment je trouve.

Contrairement à toi, je ne sais pas encore si je serais un jour complètement à l’aise en longboard, mais je ne manque pas de m’autocrongratuler à chaque trajet parce que c’est difficile !

Le vélo, faut dire que c’est nettement plus facile, mais je pars de loin :D

Et hop, je teste ici aussi la liste à puces :

  • truc,
  • muche,
  • machin.

Llu

Le 29 mars 2015 à 20:06

Ajouter un commentaire

Vous pouvez écrire vos commentaires au format Markdown Extra.

Fil des commentaires