Contenu

Lecture numérique, usage et expérience (IV) : ma liseuse.

Retrouvez les premiers billets sous le tag “lecture numérique” de ce qui s’avère être une série de billets plus longue que ce que j’avais envisagé au départ. Ici, un retour sur ma liseuse, la Sony PRS-T1.

Révélation(s)

La PRS-T1 donc. Et bien d’abord, impressions et premiers retours.

C’est fou ce qu’elle est légère et fine. C’est fou cette manie à persister dans le plastique glossy au rendu assez cheap à mes yeux. La Sony reste tout de même élégante et ne donne pas l’impression d’être un objet de pacotille. Mais c’est sûr, vous ne ferez pas “wahou’ comme en voyant un iPad. Absolument pas comparable de toute façon.

L’objet liseuse…

Légèreté et finesse, un plus incomparable. Elle s’ajoute à votre sac en se faisant oublier. A vous la liberté ! Depuis janvier, elle m’accompagne un peu partout même si je ne l’utilise pas tous les jours. Le glossy ? Et noir (choix entre blanc, rouge et noir) qui plus est… Idiotie ergonomique. Selon l’angle où vous la tenez, il est possible d’être gêné par un vilain reflet mais il suffit de trouver la bonne inclinaison et hop, c’est oublié. Mauvais point pour Sony tout de même.

Aspect général au bout de quelques mois. Alors sachez que je ne suis pas particulièrement soigneuse (cf. l’usage que j’ai parfois des livres de Poche). Quelques micro-rayures, pas trop visibles mais vous savez ce que c’est, une fois qu’on le remarque…, au niveau du glossy et surtout des traces de doigts qui sont un calvaire à faire partir. Aucune idée sur la longévité du slot SD parce que je ne m’en suis jamais servie. On verra par la suite.

Le stylet fourni m’est très utile. J’ai pris pas mal de notes manuscrites grâce à lui. On peut s’en passer mais c’est un ersatz qui compense ma manie de griffonner quand j’annote. Gros bémol, rien n’est prévu pour pouvoir l’attacher à la liseuse. Très facile à perdre donc…

… à l’usage.

Je passe sur les fonctionnalités de la liseuse que tout un chacun peut trouver partout. Je vous propose de vous présenter mes usages de la liseuse.

J’ai utilisé quelques rares fois le Wifi sur ma liseuse :

  • pour tester le téléchargement de livres directement sur la liseuse. Impec’ sur Feedbooks.
  • pour lire quelques blogs avec plus ou moins de succès selon les thèmes [1]
  • et euh… je crois pour In My Head de Jiminy Panoz mais ça remonte à janvier et je ne suis pas sûre. Je me souviens avoir apprécié l’histoire et je peux encore vous la résumer mais je suis passée à côté des musiques, écoutées après coup.


C’est clairement pas quelque chose d’essentiel au regard de mon usage mais ça reste une très bonne chose - surtout pour découvrir de nouveaux ouvrages et se passer de l’ordinateur pour les télécharger - et ça peut être très utile pour dépanner.

De même, je n’utilise pas du tout la possibilité d’écouter de la musique. J’imagine pourtant bien des livres en VO avec option où l’audio suivrait le texte pour pouvoir améliorer notre prononciation. Mais peut-être que ça existe ?

Avant tout de la lecture plaisir.

Essentiellement de la fiction. La liseuse est parfaite pour ça.

Dictionnaire

L’intégration des dictionnaires anglais-français/français-anglais ou encore anglais est plus que précieuse. Je regrette l’absence d’un dico français et je n’utilise pas les autres. Mais je n’ai lu que du français et de l’anglais pour l’instant.
Il y un dico anglais-allemand et réciproque, de même pour l’espagnol, l’italien et le néerlandais. La définition vient se loger en bas de l’écran quand on sélectionne le mot. Et, on retourne en un clic au récit.

Bémol cependant si vous voulez changer de dictionnaire. Dans mon cas, d’abord avoir la définition en anglais du mot anglais et ensuite si je ne devine pas en français (à noter également que le dictionnaire français/anglais et réciproque n’est pas tellement fourni puisque j’ai pu le mettre à défaut plusieurs reprises).
Il faut cliquer avec une pression longue sur le petit onglet à côté du dictionnaire en cours, ce qui ouvre ensuite une page avec tous les dictionnaires et vous permet de changer. C’est un peu fastidieux puisque vous quittez votre récit mais rien de tragique.

Une amélioration serait néanmoins la bienvenue. L’idéal serait de pouvoir définir un ordre de priorité pour les dictionnaires et ensuite en un clic passer au dictionnaire sélectionné en 2de position, etc. Un peu comme le système de passage d’un clavier à un clavier tchèque sur iOs si ça vous aide à visualiser.

Je déplore par ailleurs l’impossibilité de rajouter ou supprimer des dictionnaires à partir de la liseuse ou, à défaut, de l’ordinateur . Sony n’a visiblement pas prévu grand chose de ce côté là. Peut-être avec une mise à jour improbable de firmware. Il faudrait se tourner sur les forums d’utilisateurs comme Mobileread.

Annotations

Je n’annote pas beaucoup quand je lis pour le plaisir mais je souligne tout de même certains passages. Quand je travaille sur ma liseuse, j’ajoute souvent des notes manuscrites avec le stylet ou via le clavier. Le tout est relativement fluide, je n’ai pas à me plaindre.

Et je les exploite finalement ces notes ? Pas toutes et pas fréquemment quand il s’agit de lecture plaisir mais je sais qu’elles sont là et facilement consultables.

En effet, et c’est un bon point en la faveur de cette liseuse, on peut retrouver très aisément l’ensemble de ses notes (surbrillance, signet et notes manuscrites ou dactylographiées) rassemblées sous l’onglet “Toutes les notes”. Il est possible ensuite de n’afficher qu’un type de note, de les trier par date, par titre ou par nom de fichier. L’option de recherche est également très satisfaisante.

Autre solution, pour ne voir que les notes d’un ebook en particulier, le sélectionner puis appuyer sur la touche tout à droite qui fait apparaître différentes options, dont l’option “Notes”. En deux clics, vous avez l’ensemble des mots/phrases que vous avez souligné [2], les notes que vous avez écrites et les pages que vous avez cornées. Et vous avez toujours la possibilité de n’afficher qu’un certain type d’annotation et l’option recherche.

Ça m’a pas mal aidé pour un ouvrage scientifique - acheté à prix d’or et avec des DRMs incompatibles avec ma liseuse [3] - et mon travail de recherche. Plutôt que d’éparpiller mes notes un peu partout sur des feuilles volantes, tickets de métro et tout bout de papier à ma disposition, comme je faisais avant, tout est désormais réuni.

Reste l’export des annotations. Et c’est je dois dire un grand mystère pour moi. Je ne me suis pas encore penchée sur la question. Ho l’autre là, elle nous bassine sur l’importance de pouvoir exporter et conserver ses annotations et elle cherche même pas à savoir comment faire ?! Je regrette juste qu’il faille passer par l’ordinateur pour exporter les notes. Une option pour tout envoyer par mail et je pense que je l’aurais fait depuis belle lurette. Cependant, je crois avoir lu que l’export était possible et relativement aisé. A confirmer.

Les PDFs

Mon Dieu. Hérésie. Elle lit des PDFs sur sa liseuse 6 pouces. Ben oui. C’est pas optimisé pour mais si vous avez des PDFs avec essentiellement du texte, ça peut même très bien être parfaitement lisible.

Généralement, quand je peux, je passe le PDF à la moulinette Calibre pour qu’il me fasse un ePub dont le code ferait sans doute crier les spécialistes mais moi ça me suffit tant qu’il ne s’agit pas de longs textes. Quand ce n’est pas possible, et bien la liseuse gère vraiment pas mal du tout, même si c’est parfois un peu lent et moins fluide qu’un epub. En bonne geek de l’UE, j’ai testé avec la Charte des droits fondamentaux, le TUE et le TFUE.

Alors, je ne vais pas vous mentir. C’est bien moins agréable et rapide qu’à l’ordi ou j’imagine que sur un iPad mais le zoom marche et le rescale (mise à l’échelle ?) de la liseuse est loin d’être mauvais. Au départ, je pensais qu’on devait obligatoirement zoomer, et c’était relativement fastidieux. Un tour dans les options (accessibles sans quitter le PDF) pour agrandir la police, et magie, la liseuse semble découper le PDF pour qu’il s’adapte pile poil à l’écran. Sauf que, sauf que… C’est du découpage en 4 d’une page (de ce que j’ai compris) et le passage à une autre page n’est pas vraiment facile.

Du coup, je ne lis que rarement des PDFs (c’est pas fait pour…), alors que j’avais espéré pouvoir envoyer une partie des PDFs que je dois lire sur ma liseuse. Tant pis, ça dépanne quand même d’avoir les traités à portée en attendant d’en faire un, joli et fonctionnel, epub.

Conclusion et remarques d’ordre général (ou la rubrique fourre-tout)

Et le tactile dans tout ça ?

Bien pratique pour les annotations, pour choisir son livre et pour tourner les pages pour avoir la définition d’un mot. Et c’est déjà beaucoup. Pour tourner les pages, j’utilise généralement les boutons physiques de la liseuse [4] La disposition des flèches gauche/droite côte à côte dans un coin de la liseuse me convient parce que je peux ainsi aisément avancer ou revenir en arrière d’une main. C’est bien pensé de la part de Sony.

La gestion de la bibliothèque.

La Sony se débrouille particulièrement bien mais je ne connais pas les autres liseuses.

Un petit truc qui m’agace, c’est l’inesthétique bulle “New” sur tous les ebooks importés et jamais ouverts.
Passons sur ce léger détail.

Autre point, l’écran d’accueil se divise en trois parties. Tout en haut, la liseuse vous propose de reprendre le dernier livre ouvert et où vous vous êtes arrêtés dans votre lecture. Ça c’est super, plus besoin de chercher à quel passage on s’est arrêté [5]. Ensuite, la liseuse met en avant les trois derniers livres que vous avez transféré. Pourquoi pas… Mais, je préférerais avoir les trois derniers livres lus. Tout bêtement parce qu’il m’arrive de jongler entre l’ouvrage scientifique que je suis obligée de lire et un roman.

Heureusement ensuite, vous avez la possibilité, une fois dans l’onglet “Livres”, de choisir la façon dont vous voulez les ranger (par titre, date d’ajout, auteur ou dernière date de lecture) et la fonction recherche marche très bien pour retrouver un bouquin que ce soit via son titre ou via l’auteur [6].

Et puis, le petit truc en plus que j’aime. C’est la possibilité de faire des “collections” et regrouper ainsi des livres selon ses envies. Très facile à coupler avec Calibre auparavant cité, l’équivalent de Itunes ou de Lightroom mais pour mes livres. Depuis la liseuse par contre, si j’ai trouvé comment créer une collection, je n’ai pas trouvé comment rajouter des livres dans la dite collection. C’est sans doute possible mais ce n’est tout bonnement pas intuitif et je vais devoir parcourir le manuel d’utilisation, ce que je n’ai jusque là jamais eu besoin de faire.

Juste un dernier petit truc. Les polices d’écriture : vous n’en avez que 7 [7] à la Kobo que j’avais testé en magasin. Personnellement, j’utilise soit la police originale soit Amasis ou “Really No 2” qui ressemblent à Georgia et Garamond et que je trouve agréables pour lire.

Et voilà.

Je crois que j’ai fait le tour, je n’ai pas abordé certains points techniques parce que je pense qu’on peut les retrouver dans d’autres tests et avis et parce que mon retour est déjà assez long et peut-être pas assez synthétique. J’aurai voulu aborder la lecture de journaux mais je ne m’en sers quasiment jamais parce que je préfère lire la presse sur l’ordinateur.

Je suis vraiment pleinement satisfaite de cette liseuse dont je n’utilise pas toutes les fonctions (mais qui sait si je ne leur découvrirai pas une utilité dans un futur plus ou moins proche).

C’est presque la fin de cette série “La lecture numérique”. Je pense consacrer encore un billet sur l’offre numérique mais ce n’est pas pour tout de suite.

Notes

[1] Juste pour dire, très bon travail pour Ductile ;) Ça passe très très bien.

[2] J’utilise beaucoup la surbrillance pour ensuite les retrouver dans cette liste de notes : très utile pour engranger du vocabulaire par exemple.

[3] Ou c’est moi qui ne pige rien au DRM Adobe. En tout cas, après m’être arrachée les cheveux dessus pendant 2h, j’ai tout bonnement décidé de tomber dans l’illégalité et de faire sauter le DRM (moins de 5 minutes) pour pouvoir lire le bouquin.

[4] Je ne sais pas vraiment pourquoi ceci dit puisque le tactile marche bien. Mais c’est pour moi plus rapide parce que tout juste sous le pouce de la main qui tient la liseuse.

[5] Je ne sais pas vous, mais ça m’est arrivé plus d’une fois qu’on ferme mon livre (papier) ou que mon marque page glisse.

[6] Note : je n’ai qu’une centaine de bouquins dans ma liseuse. Il faudrait refaire un point quand j’en aurai plus pour voir si cela affecte la rapidité de la recherche et de la liseuse en général.

[7] Amasis, Frutiger Neue, Palatino nova, Really No 2, Univers Next, Verdana. Les polices soulignées sont de la même famille, sans doute des linéales si je me souviens correctement des différentes catégories en typographie et je les apprécie moins.

4 commentaires

1

Bonjour

J’ai aussi acheté une PRS-1 et j’en suis très satisfaite: la lecture est hyper confortable, elle est légère et se glisse partout. Je n’ai jamais autant lu que depuis que je l’ai: plus à changer de sac pour y loger mon bouquin du moment! (et oublier au passage la carte de transport/ le porte-monnaie… drame du quotidien).
Juste une précision concernant le look glossy et les reflets: je l’ai achetée en blanc, moins beau certes que le noir, mais les reflets sont quasi inexistants et les traces de doigt invisibles.

Co

Le 20 avril 2012 à 13:36

2

Bonjour,

Votre retour confirme ce que je pensais. Si c’était à refaire, je la prendrais donc blanche. Mais je crois que mon choix était également motivé par le fait que le blanc n’était pas disponible :/

Du coup, il semblerait qu’il faille plutôt conseiller le modèle blanc.

Llu

Le 20 avril 2012 à 17:31

3

Bonjour Llu !

Juste un petit passage pour te dire que, concernant ma lecture numérique de ces derniers temps (lecture numérique au sens où je lis sur un écran) est très limitée ces derniers faute de temps !! Mais je voulais quand même simplement t’encourager pour ton mémoire :)))

Laurence

Le 1 mai 2012 à 19:13

4

Coucou :)

Merci beaucoup pour ce petit mot, c’est très gentil ! J’entame la phase la plus difficile mais c’est bientôt fini.

Hâte d’être libre de reprendre les activités qui m’intéressent réellement ;)

Llu

Le 1 mai 2012 à 23:23

Ajouter un commentaire

Vous pouvez écrire vos commentaires au format Markdown Extra.

Fil des commentaires