Contenu

Déluge - Chloé Vollmer-Lo

En juin, je me disais que passer devant l’objectif serait une expérience enrichissante autant sur un plan personnel que photographique. J’ai laissé cette idée de côté jusqu’à mon retour en France et puis je suis tombée sur le projet de Chloé, intitulé Déluge, qui m’a immédiatement séduite.

Déluge dévoile les stigmates que l’on porte en soi, les egos blessés et les complexes intimes qui ne s’effacent pas. (…) Les modèles brièvement arrachés au masque quotidien, acceptent de s’afficher dans toute leur vulnérabilité. Chloé Vollmer-Lo.

J’y ai vu, outre l’occasion de rencontrer une photographe dont j’aime le travail, une chance de participer à un projet qui faisait sens à mes yeux. L’occasion aussi d’accepter d’être véritablement soi l’espace d’un moment en retirant ce masque, parfois pesant, qu’on s’oblige à porter devant les autres.

Choisir son défaut a été pour moi un véritable exercice sur soi-même que j’ai pris très au sérieux.
Pire que le plus impitoyable des inquisiteurs lorsqu’il s’agit de m’examiner, avec une forte tendance à la dépréciation, j’ai essayé de passer en revue mes défauts pour trouver celui qui me caractérisait le mieux. Au bout de dix minutes, je m’étais jugée coupable, entre autres, d’égoïsme, de lâcheté, de faiblesse, d’insensibilité, de stupidité, de paresse, d’ingratitude, d’arrogance, d’irresponsabilité, etc. sans aucune circonstance atténuante.
Une merveilleuse image de soi-même, n’est-ce pas ?

Je me suis rendue compte que les seuls défauts laissés de côté étaient l’anxiété et son corollaire le manque de confiance en soi, que je m’efforce constamment de camoufler derrière une fausse désinvolture aux airs de m’en-foutisme.
Profondément détesté et nié, j’avais trouvé mon défaut.

Chloé a fait s’envoler les quelques ridicules appréhensions que j’avais avant la rencontre. J’ai découvert avec plaisir une personne très gentille, à l’écoute, intéressante (mon Dieu, ça fait bateau mais c’est sincère) et qui, à quasiment mon âge, a trouvé ce qu’elle voulait faire et a eu le courage de se lancer. Après avoir discuté de tout et de rien et avoir déterminé le défaut et l’endroit, direction la douche. Quelques prises et c’était dans la boîte.

Déluge - Anxieuse (c) Chloé Vollmer-Lo
J’ai hésité avant de vous montrer le triptyque où j’apparais mais le billet aurait perdu une partie de son intérêt. A agrandir évidemment. © Chloé Vollmer-Lo.

Je vous laisse découvrir toute la série Déluge sur le site de Chloé bien plus adapté pour admirer son travail [1]. En espérant que vous aimerez autant moi.

Note

[1] J’adore le fait de découvrir les photos avec un scroll horizontal qui donne encore plus envie de découvrir le défaut qui est sur le point d’être révélé et la façon dont il a été photographié.

6 commentaires

1

J’avais déjà entendu parlé de cette série mais je crois qu’elle était beaucoup moins fournie à l’époque. Du coup, je viens de la re regarder, et effectivement, comme toi j’apprécie particulièrement le scroll dans ce contexte pour découvrir le défaut (c’est bien la première fois que je dis ça ! je trouve ça généralement anti ergonomique au possible !).

Par contre, c’est marrant mais contrairement aux autres, sur tes photos (les volets 1 et 2 en tout cas), on voit à peine que tu sors de la douche (en faisant attention, on voit que le teeshirt est mouillé mais ce n’est pas évident du 1er abord) !

annso

Le 31 octobre 2011 à 13:21

2

La série a été mise à jour très récemment (il y a trois/quatre jours) :)

Ah bah tu vois moi aussi sur certaines photos de la série j’ai eu du mal à voir que les gens étaient trempés.
J’ai vraiment mis la dose d’eau pourtant.

Llu

Le 31 octobre 2011 à 16:54

3

J’aime beaucoup les photos…

En fait j’aime mieux les photos que le concept qui est derrière - ce qui est peut-être une bonne chose. Pour moi le dyptique suffirait (la 3e image donnant un côté un peu “gimmick” a la serie je trouve, et enleve un peu de mystere) Et j’aime la(les) symbolique(s) associeé(s) au fait d’etre mouillé(e) sur ces photos: mise a nu(e), se jeter dans le bain, baptême etc…

jacques philippe

Le 4 novembre 2011 à 00:27

4

Bonjour !

C’est effectivement une série très intéressante, et ce fameux scroll est vraiment très bien vu pour être regardé sur écran. C’est un très bon travail de qualité ! Ceci dit, je trouve que les personnages mouillés n’apportent pas grand chose à son concept et je n’arrive pas bien à saisir le pourquoi de la douche …

En tout cas félicitations pour ton courage !!

Laurence

Le 4 novembre 2011 à 11:27

5

Je trouve ça intéressant d’avoir vos deux avis assez différents :)

Laurence, je rejoins jacques sur ce coup. Je pense aussi que le fait d’être trempé (et d’avoir froid) permet de nous saisir dans un moment où l’on est peut-être plus naturel et fragile.

Et merci ! Je suis contente d’avoir réussi à le réunir pour participer à la série.

Jacques, oui je pense que c’est mieux que d’aimer le concept et trouver les photos ratées :)

Llu

Le 7 novembre 2011 à 23:11

6

C’est curieux mais, si je trouve les portraits réussis individuellement (justement parce qu’on a l’impression d’approcher des individus), la série me met mal à l’aise parce qu’on finit par essayer de deviner ce qu’il y a de néfaste en chacun, et plutôt que d’assister à une mise à nu, j’ai l’impression d’avoir contemplé des masques…

mimylasouris

Le 28 novembre 2011 à 11:24

Ajouter un commentaire

Vous pouvez écrire vos commentaires au format Markdown Extra.

Fil des commentaires