Frissons et tremblements : mon ordinateur ne "boot" plus.

Je viens de revenir de la frayeur que m’a causé ma jolie tour et je me suis dit que peut-être un recensement (mensuel ou moins espérons) des problèmes aventures informatiques mais surtout leurs dénouements [1] pourrait toujours être utile à certains et très barbant/incompréhensible pour d’autres.

En ce weekend prolongé, j’avais décidé de conduire gentiment à la poubelle la plus proche [2], les moutons de poussière venus squatter entre les différents composants de mon ordinateur, et pour ce faire, me suis amusée à tout démonter pour chasser les plus récalcitrants. Jusqu’au moment où…, après avoir tout rebranché, mon ordinateur, au lieu de ronronner doucement comme à son habitude, souffle comme une vache en train de courir le marathon de New York (perte des réglages du ventilo du CPU). Accueil des plus charmants par la maîtresse des lieux (carte mère) qu’est ma belle P5B “Overclocking failed”, à qui j’assure pourtant ne pas avoir joué les jacky courant après les mhz.

Notes

[1] Je ne compte pas le nombre de résultats peu pertinents sur lesquels je suis tombée lors de ma quête de LA solution miracle.

[2] Comment ça, c’est seulement pour éviter une surchauffe inutile de ma carte graphique et continuer à jouer à Anno sans artefact ? Mauvaises langues !

Pour les possesseurs de la carte, ce n’est pas un message si inhabituel que celà (vous l’aurez constaté sans doute avant d’arriver jusqu’à chez moi) pour qui n’a jamais tenté un overclocking de sa vie.
Je me rappelle d’une année terrible, lorsque je n’avais même pas mon Mac en appoint, mon PC avait décidé qu’il ne s’allumerait plus (avec d’abord le même message laconique et sévère “Overclocking failed”), après que j’ai eu la magnifique idée de changer le ventilo de ma carte graphique il me semble [1], et je crois que dans mon irrationalité, j’ai tout essayé. La Ram, les disques, le clear CMOS (cette fois encore, mais ça n’a rien donné de probant, bien sûr, ce n’est pas une solution miracle)… Et finalement, le troisième jour, il ressuscita d’entre les morts.
Comme quoi, les miracles existent même en informatique, ayez foi [2]. Ne vous hâtez donc pas de démembrer votre fidèle compagnon dans un accès de rage. Un peu de tenue quoi… Vous ne voulez pas finir sur Youtube comme ce jeune Allemand dont vous vous moquez allègrement.

Bref, tout ça pour en revenir à ce weekend. J’étais un peu fâchée de l’ingratitude de mon PC et un peu inquiète par le deuxième message affiché.

Reboot and select proper boot device or insert boot media in selected boot device and press a key


Si vous rencontrez ce message. Pas de panique (ou après avoir paniqué), procédez par quelques étapes simples.
Vérifier les câbles SATA et d’alimentation de vos disques durs. S’ils sont bien branchés (parce que oui, c’est souvent aussi bête que ça…), préparez vous pour une plongée au cœur de votre ordinateur.
Petit tour dans le SETUP du BIOS (appuyer sur DEL ou autre selon ce que vous ordonne votre ordinateur), vérification de l’ordre de démarrage des périphériques (même si dans mon cas, ça n’a servi à rien…), veillez à ce que ça soit bien votre disque dur (ou celui où est installé votre système pour ceux qui en ont plusieurs comme moi) qui soit en tête [3]. Si toujours rien, essayez de booter avec un CD d’installation (Wiwi, distrib Linux X ou Y…).

Dans mon cas, rien n’y faisait. Pas de boot possible via le lecteur CD. Comme il y a un autre PC dans la maison, j’ai pu facilement vérifier l’intégrité des disques. Ouf, rien de cassé, ils sont impecs et mes données aussi !

Et alors là, oubliant mon dual boot Fedora/XP (la faute à je joue trop…), je me décide de jouer le va tout, formater. Et forcément, je commence à virer la distrib Linux, en me disant A TORT que ça allait peut-être parfaitement redémarrer sur XP. Mes bons amis, sur bien des points, je suis une noob, une vraie de vraie. Et bourrin qui plus est.
Ne faites pas la même chose que moi.
Ne virez jamais votre partoche Linux en la supprimant via le gestionnaire des disques (Poste de travail > Clic droit > Gérer > Gestion des disques) de Windows.
« The Force of the Tux is not a Lie ! », il en restera des traces et vous ne pourrez pas démarrer sur Windows. A la place, c’est GRUB qui vous cueille. Je vous passe l’explication technique, disons seulement qu’un dual boot, c’est comme une symbiose et lorsque l’on retire brusquement le symbiote de l’hôte, le résultat n’est pas très joli à voir. Comme dans SG1 pour ceux qui n’auraient pas reconnu la référence, vous avez donc besoin de “réparer” l’hôte (dès que je retrouve le lien ou plutôt dès que je retourne sur le Mac, je vous donne le tutoriel qui va bien (EDIT : Voilà. Retrouvé et ce sans le Mac !)).

Quelques lignes dans l’invite de commande plus tard (et grâce à l’aide d’un petit MbrFix) et voilà que le MBR (ce qui permet au système de démarrer) est flambant neuf. Et finalement, une fois les disques rebranchés, démarrage impeccable sous Windows.
\o/

Parfois (qui a dit souvent ?), réparer un ordinateur relève de l’empirique [4] sait parler aux ordinateurs qui le lui rendent bien.), il faut tâtonner et tout essayer (en restant un minimum rationnel, quoique…), il n’y a pas UNE solution mais bien plusieurs car même si l’on a le même message d’erreur que le voisin, ce n’est pas forcément le même problème.
Il n’y a aucune raison “scientifique” (en tout cas je ne la connais pas) qui explique que le fait d’avoir viré la partition Linux ait eu une quelconque incidence sur le redémarrage de l’ordinateur. J’ai juste joué la carte du formatage, la solution de la dernière chance. J’allais virer XP aussi si ça n’avait pas marché. Je ne m’explique pas non plus l’impossibilité de démarrer via le CD d’installation Windows (désormais résolue).

Une piste tout de même… Il semble, si j’en juge de plusieurs de mes expériences, que ce problème de “Overclocking failed” provient du fait que la pile de la P5B (Deluxe ou pas) n’aime pas vraiment être privée de jus trop longtemps (et démonter une alimentation prend un certain temps). Du coup, le BIOS se dérègle complètement (date, heure, année [5] ; langue ; réglages ventilateurs (dans mon cas le CPU/processeur et ça s’entend très très bien)) et dans le pire des cas, vous n’arrivez pas à démarrer. De ce dérèglement proviendrait le problème de démarrage qui se serait peut-être résolu de lui-même après avoir laissé le temps à la carte mère de se remettre de ses émois. Mais qui peut se permettre d’attendre, plusieurs jours, un hypothétique retour à la normale ?

Vu l’âge de ma carte mère (bientôt 4 ou 5 ans déjà !), j’envisage d’essayer de changer la pile qui doit se décharger trop vite pour ne pas avoir à faire face aux mêmes frayeurs à chaque fois que je me décide à un long nettoyage.

Je me rends compte que le billet est un peu long pour être pratique et utile, je ferai un bref récapitulatif avec les tutoriels communs dont tout un chacun peut avoir besoin. La démarche n’est sans doute pas reproductible à l’identique (il faut au minimum une autre tour de dispo et être dans les bonnes grâces de dieu Geek) mais je pense que ce n’est pas une mauvaise chose (au moins pour moi, histoire que si ce problème se reproduise, j’ai en tête ce que j’avais fait à l’époque) de noter et partager sa démarche et les liens pertinents trouvés au fil de sa quête vers le miracle, aussi tortueuse soit-elle, lorsqu’elle a abouti à régler le problème ; parce que trop souvent malheureusement, lors d’une recherche, on trouve soit des appels au secours désespérants [6] ou des laconiques et ô combien frustrants “C’est bon, j’ai trouvé la solution !” (Bah partage mon vieux, ça m’intéresse !).

En espérant que vous n’aurez jamais à vivre cette expérience “traumatisante”. Quand tout finit bien, j’en retire tout de même l’immense satisfaction d’avoir réussi sans l’aide de personne :) et l’espace d’un instant (très court l’instant hein !), je regrette presque que ces petits bugs n’arrivent pas plus souvent.

Notes

[1] Pour un beau Zalman bien plus silencieux pour ceux que ça intéresse.

[2] Je suis sûre qu’un dieu des geeks existe, mais comme c’est sans doute un über no-life qui a paramétré plein d’automatismes pour pouvoir passer plus de temps sur différents jeux/livres/langages, il n’est pas forcément des plus réactifs. Surtout si vous n’êtes pas une fille :p.

[3] Parce que les tutoriels et moi ça fait deux… et que certains ont déjà sacrifié de leur temps pour en faire, voici celui ci qui vous expliquera tout très bien

[4] ou de la mystique pour l’autre énergumène fantasque qui sert de compagnon à ma mère… Heureusement, mon Rinard (ou celui qui murmurait aux micros des ordis

[5] Ce qui donne lieu à d’autres problèmes ensuite si vous oubliez de rectifier, par exemple sur Dropbox, mais aussi sur votre navigateur (les certificats de sécurité des sites ne seront pas valides).

[6] S’il vous plaît les kevin kikoolol de 13 ans qui vous payez des configs de “bâtards” sans savoir vous débrouillez un minimum et faire une recherche Google…apprenez à écrire correctement et sans mettre des majuscules partout, si vous voulez de l’aide.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Add ping

URL de rétrolien : https://bribesdereel.net/trackback/186

Haut de page