Billet d'Outre-Tombe

La khâgne formate - ceci dit je n’ai pas encore une tête au de carré (Huhu ? Non ? Ok, j’aurai tenté. Et oui, je reconnais, c’est pathétique… :d ) - et la HK2 à Fénelon encore plus. (Sans ma prof de litté, aurais-je lu les 12 premiers livres des Mémoires d’Outre-Tombe ? J’en doute.)

Je sais que la voix d’Outre-Tombe, c’est cliché, et en plus je n’ai pas la prose de Chateaubriand (tant pis pour moi, et tant mieux pour vous !) ; mais quand on est fatiguée, le cliché, c’est si tentant.

Comme certains s’en doutaient, je n’ai pas résisté très longtemps à la rupture du cordon ombilical avec mon blog. C’était trop tôt pour ce pauvre petit !

Reste que je me rends compte que je n’ai pas assez d’énergie pour écrire…La vacuité de ce billet m’apparaît seulement maintenant, et je ne veux pas avoir perdu 5 minutes à écrire quelque chose qui sombrera dans les abîmes abyssales du néant intersidéral de mon cerveau.

Hmm

Se creuse les méninges

Non, vraiment. En fait j’ai rien à dire. C’est juste pour ne pas avoir supplié mon ami de me rendre les clefs de mon blog en vain et en quelque sorte effacer cette humiliation provoquée par la défaite de ma volonté. Sauf que… j’aurais mieux fait de rester dans mon trou ^^’

Bonne nouvelle néanmoins, dans un mois le concours est fini !
Et (accessoirement), je suis encore en vie ;)

PS : Je tiens (par honnêteté “intellectuelle”) à avouer que le “délire” SPAM n’est en fait nullement le produit d’un matraque chimique subi en khâgne. J’étais déjà dérangée avant d’aller en prépa.

Je suis d’ailleurs persuadée que c’est un critère de recrutement pour la khâgne ;)

Ajouter un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'un astérisque *.

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.