Cheminote chemine : Cassis.

Pour ceux qui ne le savent pas encore, l’année dernière, j’ai effectué mon alternance chez SNCF et ça a été une expérience sacrément chouette et enrichissante. Cheminote et fière1 ! Je me suis découverte une véritable passion pour les gares et les trains, en particulier pour les trains de nuit, je  […]

Lire la suite

Pêle-mêle emberlificoté

Ça fait trois mois ou presque que j’essaie de finir un billet sur Souvenirs de Marnie, qui finira très certainement dans la pile des brouillons à jeter et que j’ai envie d’écrire sur des sujets qui me tiennent à cœur. Pas forcément sur le blog d’ailleurs. Ça serait déjà bien d’arriver à surmonter ce  […]

Lire la suite

2014, merci !

Depuis ma dernière rentrée universitaire, et à l’exception de quelques rares et fâcheux moments d’angoisse, les jours me semblent n’être qu’une succession de petits bonheurs1, grandes joies et moments d’euphorie. J’ai appris1, découvert et oublié énormément de choses notamment, mais pas seulement,  […]

Lire la suite

Histoire de soupe.

Manger mieux, cuisiner davantage. Une bonne résolution difficile à tenir. Jour 1 Préparer le bouillon. Peler et couper en chantonnant pleine d’entrain la butternut, la patate douce et la pomme [1] Après avoir tout coupé et mélangé dans un gros saladier, se rendre compte que le tout ne rentrera  […]

Lire la suite

La grippe

Pas de grippe, mais, depuis samedi dernier, une bonne grosse crève. Rhume, quinte de toux sèche, fièvre et extinction de voix. Bingo ! A priori donc, j’ai eu ma dose de crève pour le mois, et je serai en excellente forme pour l’événement de cette fin d’année, l’atelier « Vous êtes libre ce soir ? »  […]

Lire la suite

Retour

Avant de rempiler pour une nouvelle saison, espérons plus riche en billets, un petit récap’ de ces deux dernières années [1]. Il y a deux ans, à la même période, rien ne me semble faire sens. Qui je suis, où je vais, ce que je fais, avec qui, pourquoi, à quoi bon… Persuadée d’être bonne à rien. Il y  […]

Lire la suite

« Je suis malade mentale. »

Cette phrase, constat résigné, prononcée, avec un sourire simple, un peu triste, par ma tante, m’a transpercé le cœur. Aujourd’hui encore, cette phrase me hante et me fait toujours aussi mal. « Je suis malade mentale. » Comme pour demander pardon et s’excuser de son inaptitude. Comme pour dire de ne  […]

Lire la suite