Photographie

Courir après les papillons

Papillon

« Jadis, Tchouang Tcheou rêva qu’il était un papillon voltigeant et satisfait de son sort et ignorant qu’il était Tcheou lui-même. Brusquement il s’éveilla et s’aperçut avec étonnement qu’il était Tcheou. Il ne sut plus si c’était Tcheou rêvant qu’il était un papillon, ou un papillon rêvant qu’il  […]

Lire la suite

Exposition Willy Ronis au Musée de la Monnaie

Affiche Expo

Affiche Expo
Ces derniers temps, je travaille à combler le vide intersidéral que forme mon ignorance en matière de photo en lisant des ouvrages critiques pas toujours passionnants et pas forcément au fait des nouveaux enjeux de la photographie (à titre de comparaison, les réflexions et interrogations d’Anne-Laure sont bien plus intéressantes et enrichissantes et surtout bien plus concrètes) mais qui me semblent utiles pour se forger un minimum de culture et avoir une vue d’ensemble sur la photographie.

Le principal inconvénient de ces manuels-ouvrages critiques vient du fait qu’ils ne sont pas ou quasiment pas illustrés (pour des raisons de format, de prix, de droit d’auteur sans doute) et il est quand même bien dommage de ne pas avoir la photographie évoquée sous les yeux (surtout pour les incultes comme moi). L’ebook, l’avenir des manuels ! Et le second, c’est que le style est bien souvent rébarbatif. Tout comme les historiens (à l’exception de certains comme François Furet), messieurs les critiques, apprenez donc à écrire ! C’est moi qui ose dire ça…

L’exposition Willy Ronis était la parfaite excuse pour échapper à mon manuel et elle me faisait de l’œil depuis un certain temps à travers les affiches du métro.

De Willy Ronis, je savais qu’il était mort récemment et qu’il faisait partie du courant des photographes humanistes. J’avais aussi en tête quelques photographies (découvertes lors de la floraison de billets hommages sur le net) et quelques billets sur l’expo parce que j’aime savoir où je mets les pieds depuis cette expérience malheureuse au théâtre de La Colline.

En somme, pas de quoi fouetter un mondain.

Lire la suite

Le Printemps en noir et blanc : photographier la flore autrement

Bouton_NB__1_sur_1_.jpg

Sur une idée d’Anne-Laure, j’ai traité mes images en noir et blanc pour essayer de penser la photo nature autrement et de sortir de mes a priori.

Je dois dire que je ne suis pas encore complètement convaincue ou plutôt je le suis mais pour un certain type d’images seulement, les plus graphiques, que le traitement met plutôt bien en valeur.
C’est d’ailleurs là qu’on se rend compte que pour faire des photographies en noir et blanc, il ne suffit pas de passer son image en niveau de gris, mais qu’il vaut mieux l’avoir pensée avant de déclencher.

Résultat en images.

Lire la suite

"Mais pourquoi tu y tiens à ton droit à l'image ?"

Je n’ai pas l’habitude de réagir à un billet sur mon blog, je commente chez la personne. Cependant, pour le billet coup de gueule d’Anne-Laure Jacquart, La Parano “Droit à l’image” [1], je n’ai pas voulu me contenter d’un commentaire (outre l’impression de disposer d’un cadre limité pour développer un début de réflexion, je me sens bridée par l’impossibilité de donner une forme visuelle satisfaisante et lisible à mon texte [2]).

Notes

[1] Que je vous conseille de lire dans son intégralité pour que vous n’ayez pas une vision tronquée de son message

[2] D’où la possibilité de mettre en gras, italique, souligner, … pour ceux qui le souhaitent dans les commentaires. Wikibarre roxx !

Lire la suite