To sidebar

Geekeries

Je geek, donc je suis ? De l'informatique à la fantasy en passant par les blogs bd, ce ne sont pas les centres d'intérêt qui manque :)

Fil des billets Fil des commentaires

11 janvier 2016

Fibre de bonheur

Chose désormais triviale pour les plus chanceux, le déploiement de la fibre s’est achevée dans mon quartier en septembre.

Rien que la vue des panneaux « La fibre arrive chez vous » me faisait sautiller de joie et scintiller les yeux. La fiiibre, hiii !

Aujourd’hui, je ne vous dis pas à quel point j’ai contenu ma joie impatiente1 devant le technicien.

Et toute la journée de m’extasier devant toutes ces choses qui vont désormais plus vite.

  • Bonus petit bonheur 1 : jouer avec le tableur2 et se dire qu’il y a moyen de rendre une tâche a priori rébarbative plutôt amusante3.
  • Bonus petit bonheur 2 : j’ai trouvé comment j’allais appeler ma future très bientôt minette4 à moi.

  1. Heureusement, j’étais trop occupée avec mon boulot pour l’emmerder ^^ 

  2. On part de loin, je vouais une franche détestation au tableur, légèrement atténuée par mes cours d’algorithmique en M2. 

  3. À défaut de coder (ça me manque en ce moment, ces heures passées sur les lignes de C ou de Java), je me console avec les fonctions du tableur. Calc, mon futur meilleur ami ? 

  4. Fait qui aurait dû faire l’objet d’un petit bonheur, mais je n’ai pas eu le temps de l’écrire. 

13 janvier 2012

Je suis amoureuse

Plus qu’un partiel et je pourrai enfin répondre tranquillement à mes emails et envoyer mes quelques cartes de vœux que je m’étais promis d’envoyer.

Je devrais dormir. Au lieu de ça, je joue avec ma petite liseuse Sony qui est tout bonnement superbe.
En fait, en bonne chieuse pointilleuse, j’ai déjà repéré quelques défauts dont j’avais d’ailleurs déjà eu vent sur Mobileread, mais je suis encore toute ébahie par cette très bonne gestion des PDFs malgré quelques ralentissements (en même temps, vu le pavé que sont le TUE, le TFUE et la Charte des droits fondamentaux réunis).

Et me voici embarquée dans une quête de LA housse pour mon nouveau outil de lecture et de travail.
Je suis tombée sur cette boutique Etsy, Bertie’s closet, dont je n’ai lu pour l’instant que du bien.

Et maintenant, j’hésite sur le modèle à choisir.
Des suggestions ?
Perso, j’hésite entre la bleu pâle ou les éléphants (j’aime beaucoup la jaune mais je pense que ça n’ira pas du tout avec la couleur (noire) de ma liseuse.

Bon sur ce, je retourne à mes moutons de l’élargissement.

26 octobre 2011

En attendant XP

Hier, j’installais mon ancienne config avec menues améliorations” [1] dans la tour de ma mère. Et pendant que je bataillais avec les câbles, les composants et les vis puis que j’attendais patiemment la fin de l’installation d’XP, certaines de mes convictions s’en sont trouvées renforcées.

- Une alimentation modulaire, ça change vraiment la vie !

- Ne jamais, jamais économiser sur une tour. Outre que les tours bas de gamme soient moches au possible, elles sont vraiment mal pensées. Il m’a fallu dix bonnes minutes pour fixer un disque dur contre 1 minute top chrono dans ma tour. La faute à un manque d’espace entre les barrettes de mémoire et les slots pour les disques et à l’absence de fixations rapides (aah Antec chérie !) obligeant à aller trouver un tournevis dans la maison.

- Les CD d’installation appartiennent définitivement au passé. Vive la clé USB ! Plus rapide, silencieuse, plus fiable aussi. Si, si, je vous assure. J’ai déjà été obligée de recommencer une installation d’un Ubuntu parce que mon CD était corrompu… Je ne dirai pas encore vive le dématérialisé parce que j’ai attendu trois plombes pour télécharger quelques mégaoctects sur le site d’Asus… Alors j’ose pas imaginer tout un OS.

Une fois arrivée à l’écran d’accueil, gros choc visuel. Je retrouve Windows XP moi qui divise mon temps entre OSX Leopard qui est encore un bel OS malgré son âge, Windows 7 et Ubuntu et Fedora plus occasionnellement. S’ensuit la corvée habituelle qu’est l’installation des drivers, la suppression de tous les raccours vers les logiciels inutiles fournis, l’utilisation l’espace d’une seconde d’IE 6 pour télécharger Firefox (rien que d’y penser, j’en ai encore des frissons) puis le téléchargement et l’installation des autres logiciels indispensables à ma mère.

D’ailleurs, gros coup de gueule à l’égard de tous ces logiciels qui cochent d’avance certaines options visant notamment à nous refourguer une énième toolbar ou autre logiciel über PAS cool. C’est vraiment prendre les utilisateurs pour des CONS !

Ça me fait de plus en plus réfléchir à faire migrer ma mère vers une jolie distrib Linux sachant qu’elle utilise essentiellement Firefox et un logiciel de traitement de texte quitte à chambouler un peu ses habitudes.

Et pourquoi pas un iMac ? Parce que contrairement à certains utilisateurs Mac qui s’expriment sur les forums ou sites spécialisés, je n’ai pas une confiance absolue dans le matériel Apple. Leurs ordinateurs, comme tous les autres, ne sont pas infaillibles. Et j’aime l’idée d’être encore capable de dépanner mon ordinateur principal ou celui de mes proches et de remplacer une pièce défectueuse à un coût relativement bas et sans passer par un technicien.

Ouais, je suis un peu hasbeen.

Notes

[1] Sachez que si un jour vous vous retrouvez face à un écran avec plein de points noirs clignotants, c’est qu’il y a toutes les chances que votre carte graphique ait lâché.

3 mars 2011

Stylos, cahiers, carnets, agenda...

Est-ce que vous aussi vous attendiez la rentrée avec impatience parce que c’était synonyme de nouvelles fournitures ? Aaah la joie de commencer l’année avec des cahiers neufs, un agenda encore vierge de toute rature et surtout de nouveaux stylos venus compléter la collection ou remplacer ceux qui ont trop vécu !

J’adore la papeterie et je peux passer des heures à essayer des stylos et surligneurs pour trouver l’élu. Encre fluide, plume pas trop épaisse et qui glisse sur le papier, en parlant de papier, une encre qui ne le transperce pas (c’est mon gros problème avec les carnets Moleskine… et je ne peux pas me résoudre à écrire au stylo bille…), confortable (même si ça n’empêche pas les bosses d’écriture…) et si possible beau.

De même pour les carnets, je privilégie (j’essaye en tout cas) la qualité du papier. Les Moleskine sont sympa parce que petits et légers mais ne pas pouvoir écrire avec un plume m’agace… Les Rhodia sont une alternative intéressante (le papier permet à la plume de bien glisser et les plumes ne transpercent pas le papier !).

Encre

Encre Iroshizuku ajisai - Billet sur Inkyjournal

Avec ma récente volonté de retourner au papier (toujours cette envie de matérialité et de concret), cette passion des stylos s’est réveillée et j’ai commencé à trier ma collection et à écumer le net pour trouver d’autres maniaques.

Et je suis bien contente de voir qu’il y a bien pire que moi. Ouff !

13 novembre 2010

Frissons et tremblements : mon ordinateur ne "boot" plus.

Je viens de revenir de la frayeur que m’a causé ma jolie tour et je me suis dit que peut-être un recensement (mensuel ou moins espérons) des problèmes aventures informatiques mais surtout leurs dénouements [1] pourrait toujours être utile à certains et très barbant/incompréhensible pour d’autres.

En ce weekend prolongé, j’avais décidé de conduire gentiment à la poubelle la plus proche [2], les moutons de poussière venus squatter entre les différents composants de mon ordinateur, et pour ce faire, me suis amusée à tout démonter pour chasser les plus récalcitrants. Jusqu’au moment où…, après avoir tout rebranché, mon ordinateur, au lieu de ronronner doucement comme à son habitude, souffle comme une vache en train de courir le marathon de New York (perte des réglages du ventilo du CPU). Accueil des plus charmants par la maîtresse des lieux (carte mère) qu’est ma belle P5B “Overclocking failed”, à qui j’assure pourtant ne pas avoir joué les jacky courant après les mhz.

Notes

[1] Je ne compte pas le nombre de résultats peu pertinents sur lesquels je suis tombée lors de ma quête de LA solution miracle.

[2] Comment ça, c’est seulement pour éviter une surchauffe inutile de ma carte graphique et continuer à jouer à Anno sans artefact ? Mauvaises langues !

Lire la suite...

9 novembre 2010

I <3 Lego

"J'ai trouvé ma carte de Noël"

Presents - Stormtroopers love surprises. © Mike Stimpson


Découvert grâce à Jacques Philippe [1], Mike Stimpson est un photographe qui réunit deux univers que j’aime, les Lego (best toy ever !) et Star Wars, ce qui en fait évidemment un incontournable que je vous recommande.

Les mises en scène sont très souvent intelligentes et du même coup les photos très réussies. Mais moi, dès qu’il y a des Lego ou Wall-E, l’univers de Up en général en question… j’ai du mal à être objective.

En parlant de Lego, je ne sais plus si j’en avais parlé, mais j’étais tombée sur l’initiative d’un artiste qui m’avait bien plu (en même temps, des Lego dans la rue quoi… forcément, je dis oui!).

Le concept est de réparer les fissures des murs en y mettant des Lego, de quoi sortir du gris routinier et triste, même si ce n’est pas toujours esthétique, il faut avouer. Allez donc voir le site, pour vous faire une meilleure idée.
Et au delà du côté amusant, je trouve que c’est un beau moyen de réunir toutes les générations (quand je vous dis que les Lego, c’est le bien !) à travers le monde.

Notes

[1] N’hésitez pas à faire un tour même si c’est en anglais, le maître des lieux est français. Vous pouvez donc commenter en français au pire :)

6 juin 2010

Fedora experience : Distorsion du continuum espace-temps

Fedora. 2h du mat’.
Switch XP. Minuit.

« Tiens, minuit ?! Wahou, Fedora ça roxxe des chipsets, ça force XP à remonter le temps. Yeah 2h en plus pour geeker \o/ »

Parfois le bonheur est fait de petits bugs rigolos [1].
<3 Fedora

Notes

[1] Bug envolé d’ailleurs…c’était une faille temporelle, j’en suis sûre !

29 mars 2010

Choisir son navigateur

Votre navigateur. Votre choix.



Récemment, je faisais une déclaration d’amour à mon panda roux préféré dont je ne manque pas de vanter les mérites à mon entourage (allant jusqu’à rayer mentalement de ma liste d’amis ceux et celles qui continuent à rester sur IE 6…).

Et entre temps, j’ai complétement oublié de parler de la très bonne initiative de Mozilla, Open to Choice, destinée à expliquer à tous ceux qui ne sont pas émoustillés à l’idée de tester tous plein de navigateurs différents, c’est-à-dire à la très grande majorité des utilisateurs qui ne savent pas forcément ce qu’est un navigateur web et qui ne se préoccupent pas a fortiori des enjeux qui lui sont liés (vie privée, respect des standards pour une meilleure navigation, logiciel libre ou non, etc…).

Quand je parle de navigateur à mon entourage, force est de constater que ça ennuie tous ceux/toutes celles qui ne sont pas geeks et qui ne veulent absolument pas savoir comment fonctionne leur ordinateur tant qu’il leur permet d’accéder à Gmail, Facebook, etc...

Je me rappelle avoir discuté avec un ami littéraire, à propos du choix de son navigateur, sans pouvoir le convaincre de l’importance du navigateur web. Certes l’argument IE is Evil n’était peut-être pas le meilleur pour le convaincre, mais il se moquait bien des problèmes de respect des standards W3C également. Il aura fallu attendre qu’il rencontre un problème d’affichage pour le convaincre de tester un autre navigateur.

Comment le blâmer ? Et comment faire comprendre à l’individu lambda qui ne s’intéresse pas franchement à l’informatique que choisir son navigateur, ce n’est pas réservé aux geeks ? [1]

Cette indifférence est tout de même étonnante. Nous avons la chance d’avoir du choix entre une belle sélection de navigateurs performants, accessibles en un clic, et pourtant trop nombreux [2] sont ceux qui choisissent de rester avec une vieille antiquité (pour en dire le moins de mal possible), IE 6 [3], frein à la créativité web et gros boulet que doivent traîner les développeurs et webdesigners consciencieux et désireux de faire un site accessible à tous.

Pour comprendre l’importance du navigateur, il faut être conscient que c’est lui qui nous sert d’intermédiaire pour accéder au contenu. Avoir IE6 (ou IE7 en ce qui me concerne…), c’est comme regarder un film en 3D sans les lunettes adéquates ou seulement avec des lunettes Real 3D.
Vous ne pouvez pas apprécier les technologies déployées et profiter entièrement du film. C’est pareil si vous n’avez pas un bon navigateur, vous passez à côté des innovations en terme de webdesign et de webapps [4] déployées par le site que vous visitez.

Des navigateurs performants et respectueux des standards [5] , il y en a pour tous les goûts et il est difficile de désigner LE navigateur à avoir parmi les plus connus que sont Firefox, Safari, Chrome et Opera. J’utilise principalement Firefox, comme chacun sait, parce que j’y suis habituée, qu’il est performant (bien qu’un poil gourmand) et qu’il est open source ; mais depuis quelques jours, je teste la nouvelle version d’Opera (10.5) et je suis franchement emballée par quelques petits plus absents de Firefox. A contrario, le peu de ce que j’ai vu de Chrome m’a rebuté et Safari n’a pas réussi à me convaincre (sous Mac ou sous PC) non plus. Simple affaire de goût, je le répète.

Si vous voulez me faire plaisir, changez de navigateur si vous êtes encore sous IE6/IE7 et essayez de sensibiliser votre entourage à ces questions.

L’informatique et Internet prennent une part croissante dans notre vie, que l’on le veuille ou non, et comprendre les outils que l’on utilise me semble être indispensable. Ne laissez pas les autres choisir pour vous ;)

Notes

[1] Certainement pas en spammant des liens sur Facebook en n’expliquant rien du tout… Oui, je l’ai fait quand même, on ne sait jamais… Peut-être que ça agira dans l’inconscient de certains.

[2] 6% encore pour un navigateur dépassé, c’est énorme. Il est même devant de très bons navigateurs…

[3] Dont la mort est annoncée en 2014. R.I.P.

[4] Je vous invite à écouter cette chanson inspirée par les plaintes de malheureux développeurs.

[5] Pour faire court, les standards du web peuvent être comparés à des règles d’orthographe que doivent respecter les développeurs quand ils écrivent dans un langage web afin que celui ci soit compris par tous et correctement interprété par votre navigateur. Si l’on pousse plus loin la comparaison, on peut dire que le consortium W3C est l’équivalent de notre Académie française. Si vous n’êtes pas adeptes de comparaisons bancales, je vous envoie sur Alsacréations qui vous expliquera l’importance des standards bien mieux que moi. Sachez seulement que c’est un critère très important pour choisir votre navigateur.

27 janvier 2010

En hommage au panda roux

PubFirefox.png

A force de voir des pubs pour Chrome [1], j’avais envie de faire quelque chose à l’occasion de la sortie de la version 3.6.

Moi je l’aime mon panda roux, malgré tout ce qu’on peut dire contre lui (personnellement, je n’ai rien à lui reprocher), on ne peut pas nier que c’est le plus mignon de tous les navigateurs ;)

Notes

[1] Tiens d’ailleurs, vous trouvez pas que le logo de Chrome ressemble à une Pokéball ?

21 juin 2009

Rencontre avec une Fée

Hier, Dotclear organisait sa troisième Install-Party à Paris dans un bar accueillant du 13e.

L’occasion de rencontrer enfin la team de Dotclear et de mettre un visage sur ces différents pseudos. J’ai découvert une équipe vraiment sympa, une grande famille complice et des personnes chaleureuses. Et surtout, j’ai enfin vu Kozlika [1] !

C’est aussi ça Dotclear, des gens passionnés qui font vivre un projet.

Une rencontre agréable pour résumer : une équipe accessible, l’impression de découvrir les coulisses de Dotclear, une migration et installation de blog réussie (celui de La Dame) et l’envie de continuer à jouer avec Dotclear ^^

Il y aura certainement des photos comme pour les précédentes éditions, et c’est ici qu’il faudra aller voir : Open Time.

Note

[1] Le Petit Dotclear illustré, la documentation DC2, le thème Melisande qu’utilise La Dame, les aorakits et j’en passe !

- page 1 de 2

© Bribes de réel, after the WP Dusk To Dawn theme Propulsé par Dotclear