Bribes de réel

13 août 2017

Dotclear 🎂

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Dotclear, mon outil de blog préféré depuis presque 10 ans.

Un grand merci à Franck pour le boulot fourni et un très bel quatorzième anniversaire à Dotclear !

16 mai 2015

Micrordinaire #2

En mai, il s’est passé tellement de choses chouettes avec des gens encore plus chouettes que j’ai même pas vu le temps filer.

Continuer la lecture...

5 mai 2015

Micrordinaire #1

J-8+2 : vingt-six ans et un anniversaire.
Ça m’embête un peu. Je n’ai pas peur de changer/grandir/vieillir (rayer la/les mentions inutiles). Ça arrive juste trop vite, je m’étais à peine habituée à répondre 25 ans et il y a encore tant de musées à visiter gratuitement.

26 ans. The life not lived1!
Chaque anniversaire, depuis mes 17 ans, est source d’angoisse et de remise en question. Ai-je fait les bons choix2 ? Est-ce que je ne me laisse pas enfermer malgré moi dans une vie dont je ne veux pas ? Le « confort étouffant », il n’y a rien qui ne me fasse plus peur que ce que décrit embruns.

“Let’s have different color rabbits, George.”
“Sure, we will,” George said sleepily. “Red and blue and green rabbits, Lennie. Millions of ‘em.”
Of Mice and Men, John Steinbeck

Lors d’une belle et folle balade durant la colo Dotclear, on est tombé sur ce dessin surréaliste que je trouve très poétique et beau.

Mercredi, c’est Paris Carnet, tu viens ?


  1. Référence à l’épisode “Severance” de Mad Men. 

  2. Alors, quand est-ce que tu viens vivre ici ? Cette question récurrente (et pas toujours innocente) me fait aujourd’hui encore atrocement souffrir. 

14 mars 2014

« Je suis malade mentale. »

Cette phrase, constat résigné, prononcée, avec un sourire simple, un peu triste, par ma tante, m’a transpercé le cœur.

Aujourd’hui encore, cette phrase me hante et me fait toujours aussi mal.

« Je suis malade mentale. »
Comme pour demander pardon et s’excuser de son inaptitude. Comme pour dire de ne pas prêter attention à elle.

J’ai mal pour elle et j’ai honte de moi. Honte de ne pas être assez patiente avec cette vieille enfant, honte de ne pas lui consacrer plus de temps, honte de n’avoir pas cherché à la comprendre plus tôt.

« Je suis malade mentale. »
Les mots résonnent toujours et matérialisent alors devant moi toute la souffrance et la solitude de ma tante.

Je vois enfin, derrière son comportement, puéril et empreint de coquetterie, qui prête à sourire dans ce corps si vieux et fatigué qui est désormais le sien, la jeune fille pleine d’entrain des albums photos. Soudainement, il me semble voir en ma tante un moi possible. Égoïste plus qu’empathique, je prends pleine conscience de l’horreur.

« Je suis malade mentale. »
Je me demande souvent ce qui a empêché ma tante de rebondir et l’a fait sombrer dans la folie. Ce n’est pas un sujet qu’on aborde dans la famille.

18 juin 2012

Aujourd'hui réflexe

Réflexe syntaxe wiki aujourd’hui.

Double $ pour “note-de-bas-de-pager [1]” avant de me rendre compte que je rédigeais sous Word, qui lui préfère un petit clic sur Alt + Cmd + F[2].

Notes

[1] L’est pas joli mon néologisme ?

[2] Raccourci découvert aujourd’hui… J’ai honte.

12 juin 2012

Aujourd'hui une confidence

Aujourd’hui une confidence.

Je m’envole pour le Viêtnam pour cinq semaines de février à mars prochain avec ma mère.
Une quête des origines [1] pour moi, des retrouvailles avec sa terre natale pour elle.
Également une belle occasion de se retrouver entre mère et fille.

Mais chuut, pas un mot. C’est un secret.

Note

[1] On pourrait intituler ça Llu et le morceau de puzzle perdu.

31 mai 2012

Aujourd'hui comme un touriste

Aujourd’hui je m’envole pour Paris pour un court séjour.

A mon coloc, je n’ai pas dit pas : “Jedu domu.” (Je rentre à la maison.) mais “Jedu do Francie.” (Je vais en France.)
De retour en France, tout me semblera étranger et familier à la fois.
De retour en France, je me sentirai comme une touriste de passage.

Je ne joue pas réellement le jeu des réels à prise rapide. J’ai décidé de ne pas en faire une obligation quotidienne mais d’en écrire quand l’envie m’en prend.

29 mai 2012

Aujourd'hui bijou

Aujourd’hui j’ai envie d’un bijou.
D’un petit bijou. D’un joli bijou. D’un bijou gris-gris.
D’un bijou doudou. D’un bijou joujou. D’un bijou bisou.
D’un bijou d’amour.

21 février 2012

Aujourd'hui, hygiène.

Le carnaval s’achève aujourd’hui. L’heure d’ôter les masques ?
Certains font de la résistance comme cette Japonaise qui arbore un masque chirurgical rose bonbon.

Hantise de la contagion et de l’échange de germes. Bouclier contre le spectre de la maladie. Délicate attention. Politesse poussée à l’extrême.

Peut-être qu’un jour, ce masque chirurgical deviendra le nouvel accessoire de mode indispensable.

Je me suis enfin décidée à participer au projet 366 réels à prise rapide (allez voir le lien pour en savoir plus), découvert grâce à Franck Paul. On verra bien si je tiens sur la durée. La contrainte n’est pas toujours facile à tenir.
Le tout sera réuni sous le tag tout trouvé de bribes de réel ;)

20 février 2012

Aujourd'hui, ce qui pourrait me faire passer pour folle

Reprendre doucement après un mois de pause. Rencontrer de nouvelles personnes. Se perdre dans les couloirs. Être en retard. Courir. Découvrir quel prof se cache derrière l’intitulé de cours choisi. Être agréablement (ou non) surpris. Ne pas céder au vil tentateur qu’est le wifi. Se dire qu’on travaillera régulièrement désormais. Rentrer avec le sourire, prête à rempiler le lendemain.

Non décidément, rien à faire, j’aime les rentrées.

- page 1 de 2