Colifichets, rareté et manque

La Science économique, c’est la gestion de la rareté, de la pénurie. Nous sommes la société qui est, depuis les origines, la plus créatrice de Manque. Bien sûr nous avons produit massivement des biens industriels, mais en même temps une pénurie de biens naturels, allant maintenant jusqu’à celle de l’air, de l’eau, et des principales matières premières.

Pour qui, pour quoi travaillons-nous ?, Jacques Ellul

Je ne sais plus pourquoi je me suis rappelée des pogs et des cartes à collectionner (Pokémon), ces petits bouts de carton brillants qui avaient tant de valeur à nos yeux d’enfants, et je me suis souvenue de cette citation lue chez David Larlet quelques jours plus tôt.

En cherchant un peu ce qu’étaient devenus ces objets, j’ai découvert que certaines cartes Pokémon sont vendues à des prix vertigineux. Business de la nostalgie. 2700 € pour une carte Machamp / Mackogneur. Y a-t-il quelqu’un pour acheter ?

L’armée américaine utilise des cousins des pogs à la place de la monnaie pour des raisons logistiques (le métal est plus lourd à transporter que le papier). Devenus prisés par les collectionneurs, ces bouts de papier valent désormais bien plus que leur valeur d’échange.

Cette tendance à spéculer et donc valoriser à l’extrême des colifichets, à les rendre rares, donc désirables et précieux, apparaît si absurde. Et pourtant, ça fonctionne…

Pourquoi ?

Ajouter un commentaire

Lire la politique de confidentialité.
Les champs obligatoires sont marqués d’un astérisque *.

Les commentaires peuvent être formatés avec la syntaxe Markdown Extra.

M’écrire

Vous pouvez également m’envoyer un mail si vous préférez.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://bribesdereel.net/trackback/505