Opération : bonheur durable

Pour mieux comprendre, lire d’abord le premier épisode Endométri(ch)ose.

J’espérais que le chirurgien m’annonce une bonne nouvelle, une troisième option qui serait facile et efficace, tout en sachant très bien que je n’aurais le choix qu’entre :

  1. laisser le bordel interne en paix pour l’instant et continuer à essayer des traitements hormonaux pour calmer les douleurs (sans réussir à les arrêter) et empêcher l’endométriose de s’aggraver ;
  2. opérer pour être durablement débarrassée avec comme contreparties (ça serait trop beau sinon !) : une hospitalisation, un arrêt d’un mois et les éventuelles complications d’une opération.

J’ai opté pour la solution terrifiante, chiante et désagréable sur le coup, mais qui me donne l’impression d’avancer et me semble être la meilleure pour un bonheur durable.

Rendez-vous en avril pour vous annoncer, j’espère, le bonheur que c’est de ne plus avoir mal quotidiennement :)

Ajouter un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d’un astérisque *.

Les commentaires peuvent être formatés avec la syntaxe Markdown Extra.

M’écrire

Vous pouvez également m’envoyer un mail si vous préférez.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://bribesdereel.net/trackback/391