Petite histoire sans queue ni tête.

À Prague, j’ai rencontré Mino1, qui, en échange d’un billet pour Casse Noisette (Louskáček en tchèque)2, acheté par erreur en double, m’a appris à compter jusqu’à 10 en japonais avec un moyen mnémotechnique improbable mais - étonnamment - efficace.

Quelque chose te démange (itchy). Quoi ? Ton genou (knee). Pourquoi ? À cause du soleil (sun). Le soleil est féminin donc she3. Tu décides donc de partir (go). Avant de partir, tu fermes (lock). Une nana éternue. Hatchi. Après avoir fermé, tu poses une question (Q) à un sage juif (Jew).

  1. itchy
  2. knee
  3. sun
  4. she
  5. go
  6. lock
  7. nana (ou she she)
  8. hatchi
  9. Q
  10. Jew

Pour la véritable orthographe et pour aller plus loin, je vous invite à faire un petit tour sur la page Numérotation japonaise de Wikipédia.


  1. Mino est Japonais. Il a grandi dans une petite ville à la campagne dans le sud du Japon. Il a 27 ans et ça fait 5 ans qu’il voyage. Il a plein d’histoires à raconter. J’ai appris beaucoup de choses avec lui sur le Japon. Sa prochaine destination, Leipzig en Allemagne, où il espère trouver un petit boulot. 

  2. C’était la première fois qu’il allait voir un ballet et il a beaucoup aimé. Ça m’a rendue vraiment heureuse de lui avoir offert. 

  3. Ça ne marche pas très bien ni en français ni en anglais, et j’ai oublié de demander pourquoi le soleil était considéré comme féminin. Aucun rapport avec le genre du mot, car en japonais, il n’y a pas de masculin ni de féminin. 

Ajouter un commentaire

Lire la politique de confidentialité.
Les champs obligatoires sont marqués d’un astérisque *.

Les commentaires peuvent être formatés avec la syntaxe Markdown Extra.

M’écrire

Vous pouvez également m’envoyer un mail si vous préférez.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://bribesdereel.net/trackback/366