Choisir son navigateur

Votre navigateur. Votre choix.



Récemment, je faisais une déclaration d’amour à mon panda roux préféré dont je ne manque pas de vanter les mérites à mon entourage (allant jusqu’à rayer mentalement de ma liste d’amis ceux et celles qui continuent à rester sur IE 6…).

Et entre temps, j’ai complétement oublié de parler de la très bonne initiative de Mozilla, Open to Choice, destinée à expliquer à tous ceux qui ne sont pas émoustillés à l’idée de tester tous plein de navigateurs différents, c’est-à-dire à la très grande majorité des utilisateurs qui ne savent pas forcément ce qu’est un navigateur web et qui ne se préoccupent pas a fortiori des enjeux qui lui sont liés (vie privée, respect des standards pour une meilleure navigation, logiciel libre ou non, etc…).

Quand je parle de navigateur à mon entourage, force est de constater que ça ennuie tous ceux/toutes celles qui ne sont pas geeks et qui ne veulent absolument pas savoir comment fonctionne leur ordinateur tant qu’il leur permet d’accéder à Gmail, Facebook, etc...

Je me rappelle avoir discuté avec un ami littéraire, à propos du choix de son navigateur, sans pouvoir le convaincre de l’importance du navigateur web. Certes l’argument IE is Evil n’était peut-être pas le meilleur pour le convaincre, mais il se moquait bien des problèmes de respect des standards W3C également. Il aura fallu attendre qu’il rencontre un problème d’affichage pour le convaincre de tester un autre navigateur.

Comment le blâmer ? Et comment faire comprendre à l’individu lambda qui ne s’intéresse pas franchement à l’informatique que choisir son navigateur, ce n’est pas réservé aux geeks ? [1]

Cette indifférence est tout de même étonnante. Nous avons la chance d’avoir du choix entre une belle sélection de navigateurs performants, accessibles en un clic, et pourtant trop nombreux [2] sont ceux qui choisissent de rester avec une vieille antiquité (pour en dire le moins de mal possible), IE 6 [3], frein à la créativité web et gros boulet que doivent traîner les développeurs et webdesigners consciencieux et désireux de faire un site accessible à tous.

Pour comprendre l’importance du navigateur, il faut être conscient que c’est lui qui nous sert d’intermédiaire pour accéder au contenu. Avoir IE6 (ou IE7 en ce qui me concerne…), c’est comme regarder un film en 3D sans les lunettes adéquates ou seulement avec des lunettes Real 3D.
Vous ne pouvez pas apprécier les technologies déployées et profiter entièrement du film. C’est pareil si vous n’avez pas un bon navigateur, vous passez à côté des innovations en terme de webdesign et de webapps [4] déployées par le site que vous visitez.

Des navigateurs performants et respectueux des standards [5] , il y en a pour tous les goûts et il est difficile de désigner LE navigateur à avoir parmi les plus connus que sont Firefox, Safari, Chrome et Opera. J’utilise principalement Firefox, comme chacun sait, parce que j’y suis habituée, qu’il est performant (bien qu’un poil gourmand) et qu’il est open source ; mais depuis quelques jours, je teste la nouvelle version d’Opera (10.5) et je suis franchement emballée par quelques petits plus absents de Firefox. A contrario, le peu de ce que j’ai vu de Chrome m’a rebuté et Safari n’a pas réussi à me convaincre (sous Mac ou sous PC) non plus. Simple affaire de goût, je le répète.

Si vous voulez me faire plaisir, changez de navigateur si vous êtes encore sous IE6/IE7 et essayez de sensibiliser votre entourage à ces questions.

L’informatique et Internet prennent une part croissante dans notre vie, que l’on le veuille ou non, et comprendre les outils que l’on utilise me semble être indispensable. Ne laissez pas les autres choisir pour vous ;)

Notes

[1] Certainement pas en spammant des liens sur Facebook en n’expliquant rien du tout… Oui, je l’ai fait quand même, on ne sait jamais… Peut-être que ça agira dans l’inconscient de certains.

[2] 6% encore pour un navigateur dépassé, c’est énorme. Il est même devant de très bons navigateurs…

[3] Dont la mort est annoncée en 2014. R.I.P.

[4] Je vous invite à écouter cette chanson inspirée par les plaintes de malheureux développeurs.

[5] Pour faire court, les standards du web peuvent être comparés à des règles d’orthographe que doivent respecter les développeurs quand ils écrivent dans un langage web afin que celui ci soit compris par tous et correctement interprété par votre navigateur. Si l’on pousse plus loin la comparaison, on peut dire que le consortium W3C est l’équivalent de notre Académie française. Si vous n’êtes pas adeptes de comparaisons bancales, je vous envoie sur Alsacréations qui vous expliquera l’importance des standards bien mieux que moi. Sachez seulement que c’est un critère très important pour choisir votre navigateur.

Ajouter un commentaire

Lire la politique de confidentialité.
Les champs obligatoires sont marqués d’un astérisque *.

Les commentaires peuvent être formatés avec la syntaxe Markdown Extra.

M’écrire

Vous pouvez également m’envoyer un mail si vous préférez.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://bribesdereel.net/trackback/115