Lyon : Première rencontre.

Mon long weekend à Lyon a failli se terminer tristement.

La faute à pas de chance et à ma prudence envolée, j’ai raté le train qui devait me ramener à la maison, moi qui d’habitude me pointe toujours au moins 1h à l’avance prévoyant une dizaine de scénarios catastrophes plus ou moins farfelus comprenant toujours cependant un volet SNCF ou RATP, et failli perdre mon porte-feuille en l’oubliant sur une borne jaune pour suivre un agent SNCF me conseillant plutôt d’aller ailleurs.
Plus de peur que de mal au final, même si je ne me remets toujours pas d’avoir été aussi bête et d’avoir en plus pris la carte 12-25 alors que je ne voyage que très peu… Quand la panique et la rage s’en mêlent, difficile de réfléchir posément. Me reste qu’à essayer de rentabiliser cette fichue carte (et donc à consommer sans en avoir ressenti le besoin jusque là), avis à ceux qui habitent en province et qui voudraient m’héberger, je suis partante !

Lyon et moi, c’est un peu un comme un premier rendez-vous raté qui s’annonçait prometteur. La ville a un charme certain et m’a pas mal plu, mais j’ai eu l’impression d’en faire un tour trop touristique pour vraiment l’apprécier (surtout quand je regarde les photos de la ville sur Flickr). En plus je garde un souvenir mitigé du bouchon dans lequel nous sommes allées manger. La faute à l’inculture de mon palais qui n’a pas su apprécier à sa juste valeur, sans doute, le saucisson chaud.

Occasion photographique manquée également, rien de concluant niveau photo. Ça me confirme juste que j’ai énormément de mal à faire des photos en étant avec quelqu’un et que je dois avant tout vaincre ma timidité pour photographier comme bon me semble et enfin véritablement progresser.

Ce weekend a été l’occasion, par contre, de retrouver des amis d’enfance que je n’avais pas vu depuis 10 ans au moins et de voir mon amie parachutée à l’ENS. Et c’est ce qui importe le plus.
Je retiens aussi cette rencontre fugace avec une petite fille avec qui j’ai échangé un sourire complice dans le tram et qui m’a gentiment dit “Au revoir” au moment de descendre.

Peut-être pas si raté que ça ce rendez-vous après tout.

Ajouter un commentaire

Lire la politique de confidentialité.
Les champs obligatoires sont marqués d’un astérisque *.

Les commentaires peuvent être formatés avec la syntaxe Markdown Extra.

M’écrire

Vous pouvez également m’envoyer un mail si vous préférez.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://bribesdereel.net/trackback/103