Fièvre nazgulienne.

Comme presque toutes (tapons dans le cliché pour faire plaisir à Graal :d ) les filles, lorsque j’ai le moral à plat, je me lance dans une course effrénée d’achats. Ici, c’est pour oublier l’imminence du concours.

Si l’achat compulsif semble être une passion reconnue chez les filles, qui trouveront toujours un argument pour défendre vos excès, un conseil, évitez de leur dire que vos achats consistent en différentes éditions du Seigneur des Anneaux, Histoire de la Terre du Milieu, Le Hobbit, Le Silmarillion, etc… Tout ceci en français et en anglais !

Même chez certains littéraires amoureux des livres ça passe pas forcément…”Quoi ?! Mais tu as déjà 3 versions du Seigneur des Anneaux ? Et tu veux encore en acheter ?!!” (Heureusement, ma prof de littérature a avoué avoir plusieurs exemplaires de Gargantua, de l’Education sentimentale, etc…)

Voici la liste des livres que j’envisage d’acheter après ma prépa pour compléter mon étagère Tolkien pas assez remplie à mon goût :

  • Le Hobbit, version française, édition Christian Bourgeois
  • The Annotated Hobbit.
  • Le Silmarillion, vf, édition Christian Bourgeois
  • Le Seigneur des Anneaux, vo : J’hésite entre plusieurs versions, pour l’instant, je penche pour cet énorme pavé.
  • Histoire de la Terre du Milieu, vf : les tomes à venir (je crois tous les avoir pour ceux sortis en français, mais ce n’est pas sûr)
  • Le Seigneur des Anneaux, vo, mais avec des illustrations de John Howe : édition pas encore trouvée.


Je reconnais volontiers le caractère irrationnel de ces futurs achats, avec cet argent je pourrais m’acheter beaucoup plus de nouveaux livres… Mais, le geek n’est pas toujours l’être de raison qu’il prétend être.

Le geek, dans le rôle de la poule aux œufs d’or.

P.S : J’espère que vous ne pensez pas que je suis complètement abusée par le marketing fait autour de Tolkien ! (En même temps, devant de si belles éditions…Comment résister ?)

EDIT : Si j’étais américaine, je pourrais avoir le gros pavé pour 20$ sur Amazon…(Avec une réduction de 30$ parce que j’ai une CB Visa). On nous considère apparemment comme des gros pigeons, puisque nous n’avons ni l’offre de réduction, et en plus on devrait payer l’édition 48 €, alors que celle ci est vendu à 50$ aux USA. Je suis peut être nulle en maths, mais je sens quand même l’arnaque au taux de change… Et, juste pour le plaisir des yeux (parce que c’est vraiment trop cher, il faudrait pouvoir voir le livre sur place pour voir ce qui justifie le prix. Il est taillé dans l’ivoire ce bouquin ?), l’édition deluxe. Précision : il s’agit en fait de l’édition anglaise…

P.P.S : Tolkien, c’est vraiment une machine à faire du fric. Saleté de collectionneurs ! (Je me contenterai de la version pour “pauvres”, celle de l’éditeur américain).

Ajouter un commentaire

Lire la politique de confidentialité.
Les champs obligatoires sont marqués d’un astérisque *.

Les commentaires peuvent être formatés avec la syntaxe Markdown Extra.

M’écrire

Vous pouvez également m’envoyer un mail si vous préférez.