Blog et données personnelles

M’attaquer aux pages obligatoires sur le blog (mentions légales et politique de confidentialité) me pousse à réfléchir aux données personnelles collectées à travers les commentaires et à leur gestion.

Que conserver et combien de temps ?

Pseudo/nom, adresse email, IP au minimum sont stockés dans ma base de données et je suis bien embêtée à l’idée de conserver des informations dont je n’ai pas forcément besoin.

J’aimerais ne pas avoir à les collecter, mais ça entraverait le bon fonctionnement d’une partie des antispams sur ce blog.

Je me demande donc si je ne vais pas systématiser la suppression de l’adresse IP une fois le commentaire validé.

Pour l’adresse email, je pourrais faire la même chose si je ne conserve pas Gravatar. Par contre, l’email ne reste-t-il pas indispensable pour identifier la personne qui demanderait à obtenir, modifier ou supprimer des données la concernant ? Ou alors, je pourrais conserver l’adresse email un certain temps pour continuer à utiliser Gravatar et la supprimer ensuite sur les commentaires de plus de x ans, tablant sur le fait que personne ne reviendra sur ces billets.

Autre option, je conserve tout indéfiniment. Ça a le mérite de me simplifier la tâche.

Je n’ai pas encore tranché.

Demander le consentement et informer

D’après la section Commentaires du guide RGPD et Wordpress, il faut demander le consentement de la personne sur le point de commenter et lui rappeler la politique de confidentialité en vigueur.

Si je trouve la partie informative utile, il me semble par contre que le simple fait de commenter implique de consentir à partager quelques données personnelles.

Vous l’aurez compris, je veux m’éviter une case à cocher supplémentaire…

Traitement efficace des données

L’autre question qui me taraude c’est comment gérer ces données efficacement.

Admettons que je décide de systématiser la suppression de l’adresse IP, comment le faire simplement et surtout automatiquement ? Je ne me vois en effet pas régulièrement nettoyer ma base de données.

Pour l’export, comme je ne pense pas avoir fréquemment des demandes de ce type, se contenter d’une requête SQL et d’un export au format souhaité par la personne me semble raisonnable. À tester avant d’y être confrontée.

Pour la suppression, Dotclear permet de filtrer les commentaires. Je pourrai les supprimer très simplement sans souci, un poids en moins !

Évidemment, nul besoin de s’affoler, je traite en moyenne une vingtaine de commentaires par an. De quoi se poser sérieusement la question de les abandonner pour s’éviter une gestion supplémentaire.

Racines & identité : être multiple

Qui suis-je ? Alors que je revisionnais la conférence de Marie-Cécile Paccard, Se réinventer et être soi à l’ère du numérique, qui nous invite à réfléchir à qui nous sommes et à nos valeurs, je disais que mon rapport à mon identité, très douloureux et conflictuel à une époque, s’est apaisé.

Source de questionnement légitime, elle a aussi généré nombreuses angoisses et souffrances inutiles.

Cette relative sérénité, chèrement acquise, est le fruit d’un long cheminement, que je n’ai pas entrepris seule.

Lire la suite

Blogroll en cours de rédaction

J’écris cette page, tard dans la nuit (comme souvent), en chantonnant I Am What I Am en boucle après avoir relu la page À propos du blog d’Elisa Rojas pour préparer ma blogroll. J’entends souvent que la blogosphère est moribonde, je ne partage définitivement pas ce constat (à part dans une certaine  […]

Lire la suite

Quelques rayons

J’ai repris le vélo depuis quelques mois de manière un peu plus régulière, habiter une ville plus plate et relativement bien cyclable1 m’a certainement aidée à m’y remettre. Par rapport à mes premières victoires en 2015, il y a des choses qui ont changées ; je commence à voir les progrès. Je m’amuse  […]

Lire la suite

Bribes de 2018

Je n’avais pas l’intention de faire un bilan de 2018 avant de lire celui de Laurence et puis je me suis dit que ça me ferait du bien d’avoir un écrit sur 20181. Blog : écrire plus régulièrement Je n’ai pas encore écrit sur les sujets évoqués dans mon long billet de janvier ni ouvert un blog intitulé  […]

Lire la suite

Mélancolie

La fatigue engendrée par une phase maniaque laisse souvent place à un état de profonde mélancolie saupoudré de paranoïa. Nulle. Rien n’échappe à mon autodestruction méthodique, violente et impitoyable. Tout vole en éclat jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien auquel se raccrocher. Je veux alors  […]

Lire la suite